Articles du dossier

annececile_portrait_rapproche_arrondi_2

Anne-Cécile veut devenir fleuriste

« J'ai choisi de me former en travaillant' »

 

anouar_portrait_rapproche_arrondi

Anouar veut aller de l'avant

A 24 ans, Anouar prépare son bac professionnel Pilotage de systèmes de production automatisés (PSPA) en apprentissage.

texte4

carte apprentissage arrondie

Où se former ?

Formation pour les demandeurs d'emploi et salariés Formations sous statut scolaire et apprentissage

Dossiers


f
Le plus court chemin vers l’emploi
Quand on démarre sa vie professionnelle, fraîchement diplômé, il est difficile de faire valoir son expérience. Sauf si l’on s’est formé en alternance !

fotolia_8574835_xs_raccourci_arrondi

Qu’on ait choisi un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation, les parcours sont proches et l’intérêt, identique : on acquiert à la fois un diplôme et une expérience significative dans le métier de son choix.

 

 


Apprentissage ou professionnalisation ? Les points communs, les différences

Un statut de salarié : le contrat d’apprentissage comme le contrat de professionnalisation sont des contrats de travail.

Le contrat d’apprentissage relève de la formation initiale et il est financé par la taxe d’apprentissage. Il est ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans (et au plus de 25 ans sous certaines conditions, notamment les travailleurs handicapés).
Le contrat de professionnalisation est un dispositif  financé par les contributions des entreprises à la formation continue dont il relève. Il est ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans sortis du système éducatif, aux demandeurs d’emploi âgés de plus de 26 ans et aux bénéficiaires de minima sociaux.

Dans les deux cas, le temps de travail est organisé sur la base de 35 heures
Les deux contrats prévoient un salaire, une couverture sociale, des congés, des droits à la retraite et aux allocations chômage.
Mais
D’une durée de un à trois ans (en fonction du type de profession et du niveau de qualification), le contrat d’apprentissage prend la forme d’un CDD.
Le contrat de professionnalisation est d’une durée de 6 à 12 mois (pouvant être étendue jusqu’à 24 mois). Il peut être contracté en CDD ou CDI et donne lieu à un niveau de rémunération supérieur.


Une formation débouchant sur un diplôme

Filière de formation à part entière, l’alternance permet de préparer les mêmes diplômes ou titres professionnels qu’une formation à temps plein, du CAP au diplôme d’ingénieur.
Les examens sont les mêmes que dans la filière classique.
Tous les secteurs de l’économie sont concernés : agriculture, bâtiment,  industrie, services, commerce, banque, ... et même le secteur public.
Mais
Le contrat de professionnalisation, relevant de la formation continue, ne débouche pas forcément sur un diplôme, mais permet d’obtenir aussi un certificat de qualification professionnelle ou une qualification reconnue par une convention collective.


Une formation et une expérience professionnelle

Plus grand dénominateur commun des deux contrats : l’organisation pédagogique, qui prévoit l’alternance entre des périodes en centre de formation et des périodes en entreprise.
Le centre de formation organise les cours (généraux et technologiques). En entreprise, la personne est suivie par un maître d’apprentissage (ou un tuteur) qui l’initie progressivement à son futur métier.
Mais
Les périodes de formation sont plus courtes en contrat de professionnalisation (entre 15 et 25% de la durée du contrat) qu’en contrat d’apprentissage (environ 50% du temps).


Au final, 8 jeunes sur 10 issus de l’apprentissage trouvent un emploi dès la fin de leur formation, en majorité en CDI.


Texte : Clotilde Cheron (mai 2011)
Photo : Fotolia

 

Apprentissage : les aides de la Région
  • La Région Bretagne propose une bourse de 1000 € aux jeunes de moins de 26 ans sans qualification et ayant validé un projet de métier, qui intègrent une formation en apprentissage
Elle fournit aussi  des aides financières :
  • Aide au 1er équipement : de 60 à 200 €. Son montant varie selon le niveau de la formation suivie et le secteur d’activité.
  • Aide à l'hébergement, à la restauration et au transport : de 400 à 800 € chaque année, selon  l'âge et le niveau de la formation suivie.
  • Tarifs préférentiels pour les déplacements en TER.
Consulter les aides de la Région sur son site.
 
Gref Bretagne
Ce site est financé par le Conseil Régional de Bretagne
Designed by Open Log 1993 - 2017