Où se former ?

Formation pour les demandeurs d'emploi et salariés Formations sous statut scolaire et apprentissage

Dossiers


f

Anne-Cécile : « J'ai choisi de me former

en travaillant »


annececile_portrait_rapproche_arrondi_1

Pourquoi avez-vous choisi de préparer un CAP Fleuriste en un an ?

Après mon BTS puis une licence professionnelle Métiers de la mode à Cholet, j’ai travaillé pendant deux ans dans le groupe Beaumanoir où j’ai participé au lancement de la marque “Bonobo”.  J’ai voulu évoluer et je me suis installée comme auto-entrepreneur dans l’événementiel (organisation de mariages). Pour développer mon activité, il aurait fallu investir, je n’étais pas prête. Mes multiples contacts avec des fleuristes m’ont donné envie de me former à ce métier.

Comment avez-vous été orientée vers le contrat de professionnalisation ?

Pour accéder à une formation, je me suis inscrite à Pôle Emploi. Compte tenu de mon âge (28 ans), le contrat de professionnalisation me permettait de me former tout en acquérant une expérience professionnelle et en étant rémunérée.

Comment se déroule votre formation ?

J’ai présenté mon dossier à la Faculté des métiers à Ker Lann (Bruz). J’ai recherché un contrat. Je travaille, trois semaines par mois, dans une grande surface alimentaire qui a développé un espace fleuriste. Dès le départ, mon employeur m’a fait confiance et je suis très autonome. Au CFA, une semaine chaque mois, j’apprends les aspects techniques et botaniques du métier.

Que comptez-vous faire après le CAP ?

Je pense travailler en boutique pour approfondir mes connaissances avant d’ouvrir un jour peut-être mon propre magasin.

Le conseil d’Anne-Cécile

Pour trouver un contrat, j’ai fait du porte-à-porte chez tous les artisans. Ce sont eux qui m’ont orientée vers mon employeur actuel.
J’avais soigné la présentation de mon CV : cela m’a permis de me démarquer et d‘engager la conversation.
Mon âge a été un facteur positif : mon salaire est plus élevé que celui d’un apprenti mais mon parcours antérieur donnait confiance à mes interlocuteurs.

Texte et photos : Clotilde Cheron (mai 2011)

 
Gref Bretagne
Ce site est financé par le Conseil Régional de Bretagne
Designed by Open Log 1993 - 2017