AccueilDossiersHandicap et formationTémoignage de Nathalie

Dossiers


 

"Etre honnête avec soi-même pour générer une confiance mutuelle…"

Nathalie Verron, assistante de direction en secteur bancaire

 

img03_coins_arrondis

1984 : bac en poche, la Brestoise Nathalie Verron se rend à Paris pour y chercher un emploi. Après quelques mois de travail comme vendeuse, surgissent des douleurs au bras et au dos qui lui interdisent tout port de charges lourdes et rendent pénible la station debout prolongée. Elle est reconnue travailleur handicapé et choisit d’entrer en formation de dessinatrice en publicité.
En 1993, Nathalie revient à Brest. Elle y rencontre son futur mari et travaille avec lui, quelques jours par semaine, en restauration. En 1999, nait son petit garçon mais le couple, en désaccord, choisit de se séparer.

La situation devient vite précaire et, en 2000, Nathalie se tourne vers Cap Emploi qui lui conseille de réaliser un bilan de compétences : « Comme j’avais une expérience en restauration et en vente, on me propose d’intégrer directement un cycle d'études techniques marketing et action commerciale dispensé par la CCI du pays de Brest. »
La sélection est sévère et Nathalie s’y prépare comme pour un recrutement. Toujours accompagnée par Cap emploi, elle est finalement admise : « C’était le bon projet… » Elle bénéficie alors d’un financement dans le cadre du programme régional de stages, cofinancé par le Conseil régional et l’Agefiph.

Qualification au bout de la formation

La formation se déroule de janvier à décembre 2001. Seule personne en situation de handicap du groupe d’étudiants, Nathalie s’accroche. Un premier stage est proposé au journal Le Télégramme pour commercialiser des achats d’espaces puis un second, de six semaines, en novembre et décembre au centre CMB de Landerneau.La situation financière s’améliore, Nathalie perçoit 100% de son ancienne rémunération par l’intermédiaire du Cnasea. Elle passe finalement son examen devant un jury de professionnels et obtient fièrement son diplôme. Mais son fils tombe gravement malade et Nathalie choisit de rester à ses côtés.

 

Finalement, un emploi durable

2003 : souhaitant trouver un emploi, Nathalie contacte à nouveau Cap emploi qui lui propose de passer des tests pour préparer un recrutement au CMB. Elle décroche finalement un emploi en contrat à durée déterminée dans l’une des filiales. En 2005, elle intègre un nouveau poste, cette fois en contrat à durée indéterminée.
Elle exerce aujourd’hui une fonction de contrôle des comptes clients et de formation à distance des cadres sur toute la France. Grâce à l’intervention de Cap emploi, dans le cadre de la mission « Vie au travail », mise en place par l’Agefiph, Nathalie bénéficie d’un complément de formation et d’un siège ergonomique.

 

Quelques conseils

« Il faut prendre son temps et bien cibler sa formation, conseille Nathalie, et donc en amont avoir bien cerné son désir et son projet professionnel. Il est important de ne jamais rester seule, ne pas hésiter à solliciter un accompagnement et appeler dès que c’est nécessaire. Une question ne doit jamais rester sans réponse. Sans doute faut-il aussi être en cohérence avec ses capacités, ses compétences, faire partager son enthousiasme, sa détermination. Etre honnête avec soi-même pour générer en face une confiance mutuelle… » >

 

Texte et photos : Tugdual Ruellan (08-11-2010)

 

Se former quand on est handicapé

img02_coins_arrondis

Entretien avec Julie Merdy, conseillère formation pour Ohé-Prométhée dans le Finistère

Une personne en situation de handicap souhaite entrer en formation… Quels conseils lui donner ?